Pages

mercredi 10 février 2010
Impossible d'aller à l'école aujourd'hui

Ce titre suggère un peu ce que chacun ne cesse penser depuis ce matin. Après Snowmagéddon, quelque chose comme son fils vient s'abattre sur Washington et New-York. Depuis hier soir, la neige, le vent, le congères qui s'accumulent au pied des fenêtres du séminaire. Tout le monde est content parce que évidement, l'université est fermée et chacun essaie de vaquer à diverses occupations ; malgré tout, il faut travailler.


Faut pas s'en faire, tout finira par s'arranger !

Le séminaire sera t-il englouti sous la neige ? Aurons-nous assez de nourriture pour survivre jusqu'à la fin de la semaine ? Et surtout quand la tempête s'arrêtera t-elle ? Nul ne peut encore répondre à ces questions. Pour le moment nous devons simplement attendre en restant fraternels les uns avec les autres comme l'homélie de ce matin a pu nous le rappeler.
Il est à noter que, pour ajouter encore à notre torpeur, les fenêtres du bâtiment sont toutes parées de moustiquaires - pour l'été, bien-sûr - qui ont tendance à retenir les flocons dans leurs mailles. De sorte que, bientôt nous ne verrons plus rien. De manière a ne pas trop penser à tout cela, la communauté passe un peu de son temps devant la télé en regardant des films, des séries, des documentaires et encore l'émission d'Oprah Winfrey (la célèbre présentatrice noir-américaines qui invite l'Amérique entière sur son plateau), pendant que non loin de là, dans la soirée, M. Obama donnait un concert avec les chanteurs noirs militants des années 70 et 80.

Ceux qui connaissent un peu Oprah diront que des séminaristes n'ont rien à faire devant son émission. Il se trouve que le sujet était d'importance. Après un documentaire sur une Geisha américaines, Oprah - pour les intimes - avait inviter des sœurs contemplatives, des dominicaines pour parler de leur vie. Comme de coutume, les sœurs ne manquèrent pas d'être interrogées sur les sujets jugés provocateurs par la présentatrice : style, le célibat. Avec des questions assez enlevées du genre : "How can you live without sex ?" Je dois dire que ces sœurs, même novices se sont plutôt bien débrouillées en donnant l'exemple du chocolat - décidément, ça doit être un truc de discernant -. "Je ne mange pas du chocolat à chaque fois que j'en ai envie" et encore "Ce qui me comble vraiment aujourd'hui n'est pas le chocolat...". Hors antenne, Oprah s'est entretenu avec les supérieures du couvent en parlant de la fidélité à la prière et des Musulmans, exemple certes peu banal pour les US mais qui fait parti de la stratégie d'ensemble de la vedette télévisée, tournée vers le consensus et, il faut bien le dire, l'entretien de sa popularité personnelle. (voir le lien)

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

N'hésitez donc pas à à laisser un commentaire, une question ou bien encore un simple message. Je prendrai le temps de vous répondre.
En union de prière,
Jean-Baptiste Perche

Qui suis-je ?

Ma photo
Issy-les-Moulineaux, Ile-de-France, France
Séminariste en 5ème année de formation pour le diocèse de Nanterre (Hauts-de-Seine, France), en insertion paroissiale à Châtillon.

La Parole de Dieu

De la lettre de Saint Paul Apôtre
aux Romains - 8, 28-30 -

Frères, nous le savons, quand les hommes aiment Dieu, lui-même fait tout contribuer à leur bien, puisqu’ils sont appelés selon le dessein de son amour. Ceux qu'il connaissait par avance, il les a aussi destinés à être l'image de son Fils, pour faire de ce Fils l'aîné d'une multitude de frères. Ceux qu'il destinait à cette ressemblance, il les a aussi appelés ; ceux qu'il a appelés, il en a fait des justes ; et ceux qu'il a justifiés, il leur a donné sa gloire.

Articles récents

Le Blogger

Dieu t'appelle !

"Lève-toi !" Lc 7,14

"Lève-toi !" Lc 7,14
Le site des Jeunes adultes de l’Eglise catholique des Hauts-de-Seine

Me contacter

Recevoir mes articles

Entrez votre adresse mail :

Delivered by FeedBurner

Provenance des visiteurs

Translate this page

inXL6

inXL6
Le portail jeune de l'Eglise en France