Pages

mardi 6 octobre 2009

Apprendre à communiquer !
Etant arrivé depuis plus d'un mois, certains me demandent : "Et les américains, ils sont comment ?". Je dois avouer que j'ai du mal à répondre quoi que ce soit en ce moment, mais ce que je découvre, c'est que pour connaître une autre culture, il n'y a pas d'autre solution que de s'y mêler. C'est curieux mais pour se sentir bien dans un pays étranger, il convient avant tout de faire comme les autres. Cela ne signifie pas que l'on doive renoncer à sa propre culture, c'est impossible, mais on doit simplement comprendre ce que les autres font, pourquoi et comment ils le font pour pouvoir participer à son tour, c'est-à-dire communiquer.
En fait, tout n'est pas si simple. Si vous tentez par ailleurs de poussez plus loin votre investigation en me demandant : "T'ont-il adopté ?", je répondrais simplement que c'est plutôt moi qui les adopte ! Ce n'est pas l'ours qui parle - bien que parfois ... -, mais tout part de la simple constatation que l'on communique aussi au repérant ce qui, dans une attitude, une expression ou un geste fait sens pour l'autre. Quand je dis que je les adopte, je ne parle pas simplement de chacun des séminaristes mais je parle d'adopter une manière d'agir qui leur corresponde.
Cela n'est pas une petite affaire, et l'on est tenter de croire, lorsqu'on met les pieds sur le sol américain, qu'à part ce qui peut nous tenir un peu trop à coeur - me concernant : les psaumes biens chantés et la nourriture du terroir - tout ira très bien, parce qu'après tout, ces Américains, ils sont comme nous. Eh bien non, il faut les adopter parce que le langage est différent !

Durant mes premiers jours j'étais surpris de voir comment en croisant bon nombre de séminaristes dans les couloirs, chacun d'eux me disait quelque chose du genre : "Hello, John the Bapptist, How are you ?", et moi d'imaginer qu'après un premier contact aussi franc et chaleureux, je pourrais, avec ces même personnes, nouer un autre dialogue pour, pourquoi pas, faire connaissance la fois suivante. Faux, archi faux, réflexe de galo-roamain en sortant de la douche, rien à voir avec les Américains ! Cette salutation n'était que pure politesse, rien d'autre. Si vous souhaitez de la complicité, il faut la chercher dans l'imitation, d'ailleurs lorsque l'on dit ici : "How do you do ?", il faut répondre, "How do you do ?". Selon moi, cela ne fait pas avancer d'un pouce la complicité, mais pour un Américain c'est la preuve que vous êtes bien éduqué et qu'un jour, peut-être nous aurons l'occasion ne nous retrouver dans ce même couloir à la sortie de votre douche pour, de nouveau, nous saluer.
Vraiment cette histoire d'imitation est essentielle. C'est en partageant des activité avec les uns et les autres que je trouve des amis. Un match de Foot, la chorale du séminaire, l'accueil des invités du symposium dans le cadre de l'année du prêtre ou le simple partage d'un trait d'humour, tout cela contribue à bâtir la relation, et pas le fait de parler liturgie autour d'un verre de calva dans une chambre de troisième à minuit - même si ici la liturgie arrive en number two des sujets de conversation à table, après leur Foot -. Tout est question de comportement à l'identique, de synergie, c'est comme cela que l'on se montre attentif à l'autre et que l'on est bien avec lui.

1 commentaires:

Deo Gratias a dit…

Hello John the baptist, how do you do ?

Ca c'était pour la politesse, sinon je vois que tu vas bien !
Tu dois souffrir de ces discussions à table (je veux bien échanger...)
Je préfère le calva au coca !
As-tu déjà essayer de parler avec un ours à la sortie d'une douche ??? non, je suis retourné dans la douche !
Pour les psaumes.... reviens, Léon, on a besoin de toi à la maison !!!

Dunstan

Enregistrer un commentaire

N'hésitez donc pas à à laisser un commentaire, une question ou bien encore un simple message. Je prendrai le temps de vous répondre.
En union de prière,
Jean-Baptiste Perche

Qui suis-je ?

Ma photo
Issy-les-Moulineaux, Ile-de-France, France
Séminariste en 5ème année de formation pour le diocèse de Nanterre (Hauts-de-Seine, France), en insertion paroissiale à Châtillon.

La Parole de Dieu

De la lettre de Saint Paul Apôtre
aux Romains - 8, 28-30 -

Frères, nous le savons, quand les hommes aiment Dieu, lui-même fait tout contribuer à leur bien, puisqu’ils sont appelés selon le dessein de son amour. Ceux qu'il connaissait par avance, il les a aussi destinés à être l'image de son Fils, pour faire de ce Fils l'aîné d'une multitude de frères. Ceux qu'il destinait à cette ressemblance, il les a aussi appelés ; ceux qu'il a appelés, il en a fait des justes ; et ceux qu'il a justifiés, il leur a donné sa gloire.

Articles récents

Le Blogger

Dieu t'appelle !

"Lève-toi !" Lc 7,14

"Lève-toi !" Lc 7,14
Le site des Jeunes adultes de l’Eglise catholique des Hauts-de-Seine

Me contacter

Recevoir mes articles

Entrez votre adresse mail :

Delivered by FeedBurner

Provenance des visiteurs

Translate this page

inXL6

inXL6
Le portail jeune de l'Eglise en France